Le projet

Citoyens et citoyennes du Saguenay–Lac-Saint-Jean, bienvenue sur le site dédié au projet d’enfouissement régional au lieu d’enfouissement technique d’Hébertville-Station. Ce site vous permettra de voir en temps réel toute l’évolution du dossier et d’en connaître davantage sur le projet. C’est dans un esprit de collaboration que nous souhaitons faire de ce projet quelque chose de collectif. L’entente de services intervenue entre le Saguenay et le Lac-Saint-Jean pour l’enfouissement des déchets à notre site d’Hébertville-Station n’est pas une fin en soi, mais bien le début d’un long processus de collaboration avec toutes les parties prenantes qui permettra la réalisation de cette entente en harmonie avec le milieu. Nous souhaitons conserver un niveau de dialogue et d’échange constant avec vous. C’est pourquoi votre engagement et votre opinion demeurent au cœur de nos préoccupations et du projet. N’hésitez surtout pas à nous donner votre avis ou à nous poser des questions par le biais de la section dédiée à cet effet.

Présentation Générale

État de la situation

La Ville de Saguenay et la MRC du Fjord-du-Saguenay doivent trouver un site capable d’accueillir leurs déchets compte tenu de la fermeture prochaine du lieu d’enfouissement technique (LET) de Laterrière.

À terme, la régionalisation du traitement des déchets à l’échelle du Saguenay–Lac-Saint-Jean est un objectif que poursuivent les représentants municipaux. L’utilisation du LET d’Hébertville-Station, que gère la Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean, s’inscrit dans cette perspective et c’est la solution qui a été retenue par l’ensemble des élus de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Cette décision a mené à la conclusion d’une entente intermunicipale en novembre 2015. Cette entente a été entérinée par les cinq MRC de la grande région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Afin d’accueillir les matières résiduelles de l’ensemble la région au LET d’Hébertville-Station, des travaux d’agrandissement de l’aire d’enfouissement technique seront nécessaires. Comme tout projet, celui-ci ne fera pas exception et devra faire l’objet d’une étude environnementale approfondie afin d’analyser les impacts sur l’environnement et sur le milieu humain.

 

La situation actuelle

Le LET d’Hébertville-Station, a été initialement conçu pour traiter les matières résiduelles des 36 municipalités du Lac-Saint-Jean et de la communauté montagnaise de Mashteuiatsh.
 
L’ajout des 14 municipalités ou villes signataires de l’entente rend nécessaire la demande de modification du décret gouvernemental et demande un agrandissement du LET.
 

Situation projetée

La quantité totale à enfouir à Saguenay est, selon les données préliminaires de 105 000 tonnes par année.
 
Ajouté aux 55 000 tonnes du Lac-Saint-Jean, c’est donc dire que le LET d’Hébertville-Station devra accueillir quelque 160 000 tonnes de matières résiduelles annuellement.
 
Dans les prochaines années des sites de traitement de matériaux de construction, rénovation et démolition (non-contaminés ) devraient venir à leur fin de vie utile.
 
Nous devons donc considérer ce tonnage dans nos prévisions (au moins 25 000 tonnes à confirmer avec le ministère).
 
À cela s’ajoute un facteur de sécurité de 10 % afin de répondre à un surplus temporaire de matières à enfouir.
 
 
Les prévisions de tonnage sont faites à partir des scénarios les plus pessimistes, c’est-à-dire en ne considérant pas :
 
Les mesures qui seront mises en place à l’intérieur de nos PGMR respectifs (polystyrène, encombrants, etc.);
 
Les différentes politiques de bannissement de l’enfouissement de matières émises par le  gouvernement (matières organiques, papier et carton, bois, etc.).
 
Nous croyons que le tonnage ne devrait jamais atteindre un tel sommet car l’objectif  visé est la diminution de l’enfouissement mais nous devons planifier selon le scénario le moins favorable.

 

POUR TÉLÉCHARGER LE DOCUMENT SOMMAIRE DU PROJET, CLIQUEZ ICI